vendredi 27 novembre 2020

24 commentaires :

Ma recette de mac and cheese au potimarron


Le mac and cheese est une recette emblématique qui nous vient de nos voisins d'outre-Atlantique et qui n'est autre qu'un gratin de pâtes au fromage. En Amérique du Nord c'est une véritable institution, un classique qui se dévore dès le plus jeune âge et qui met tout le monde d'accord. J'ai voulu revisiter ce plat traditionnel très comfort food en utilisant un légume star de l'automne, voici donc ma recette du mac and cheese au potimarron.


La recette du mac and cheese au potimarron



Les ingrédients pour quatre personnes

- 300g de pâtes crues, type macaroni
- 300g de potimarron (frais ou surgelé)
- Un oignon
- Une gousse d'ail
- 150ml de lait (ici j'ai utilisé du lait d'avoine)
- 150ml de bouillon (j'ai utilisé un kub or)
- 100g de fromage râpé (cheddar, emmental, mozzarella... au choix)
- Muscade en poudre
- Sel et poivre




Les étapes

1. Faire revenir dans une casserole avec un fond d'huile d'olive l'oignon et l'ail émincés. Ajouter les morceaux de potimarron et laisser dorer pendant 4 ou 5 minutes en remuant régulièrement.
2. Ajouter le lait et le bouillon dans la casserole, couvrir le tout et laisser mijoter 10 minutes sur feu moyen. Il faut que le potimarron devienne bien tendre.
3. Pendant ce temps là, faire cuire les pâtes al dente.
4. Une fois le potimarron cuit, ajouter une poignée de fromage râpé, la muscade, du sel et du poivre et mixer le tout pour obtenir une sauce un peu crémeuse.
5. Bien mélanger la sauce avec les pâtes égouttées au préalable.
6. Mettre dans un plat à gratin, recouvrir de fromage râpé et enfourner en mode grill à 200°C pendant 10 minutes.



Cette version revisitée du mac and cheese est idéale pour la saison, plus saine et légère que la recette classique et délicieusement gourmande avec le potimarron qui vient apporter un léger goût de châtaigne. C'est un plat réconfortant qui fait vraiment du bien à chaque bouchée, et on peut tout à fait varier les plaisirs en remplaçant le potimarron par de la courge butternut ou même du potiron. Régalez-vous bien !




Et vous, vous aimez le mac and cheese ? D'autres recettes au potimarron à partager ?




On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook. 

vendredi 20 novembre 2020

34 commentaires :

Ma routine cheveux au naturel


Après des années et des années de maltraitance sur ma chevelure en enchaînant les décolorations agressives et les produits nocifs, j'ai enfin pris la grande décision de laisser mes cheveux tranquilles et de les dorloter. Je vois que mes efforts payent car c'est bien la première fois depuis un très long moment que mes cheveux poussent si vite et en si bonne santé. Je vous présente aujourd'hui ma routine cheveux au naturel, simple, efficace, bio et à petit prix.


Mes cheveux et moi

Si l'on fait le bilan de ces dix dernières années, mes cheveux sont passés par beaucoup (beaucoup beaucoup) de couleurs différentes... Du blond au blanc en passant par le rose ou encore le gris, ils ont vécu décoloration sur décoloration et ont énormément souffert de toutes ces manipulations agressives pour la fibre capillaire. Mes cheveux étaient secs, cassants, j'avais des plaques d'irritation sur le cuir chevelu et je les perdais par poignées, j'ai donc pris la décision il y a plus d'un an maintenant de faire un retour total au naturel. Terminé les décolorations et autres colorations chimiques, mes cheveux font désormais leur vie tranquillement. Au fur et à mesure qu'ils poussent je coupe les vestiges de cette période, il reste environ 4 ou 5 cm de décoloration sur les pointes mais j'en vois presque le bout.



Mon rythme de soins et lavage
  • Démêlage : quotidiennement, deux fois par jour. Le matin à l'aide d'un spray démêlant et le soir seulement avec une brosse en bambou.
  • Shampoing : tous les cinq ou sept jours, cela dépend de l'état de mes cheveux.
  • Bain d'huile : avant un shampoing sur deux, j'alterne avec le masque capillaire.
  • Masque capillaire : après un shampoing sur deux, j'alterne avec le bain d'huile.
  • Séchage : d'abord dans une serviette en microfibres et ensuite à l'air libre. Jamais de chaleur.


Ma routine cheveux au naturel

Soin avant shampoing et lavage

Avant de passer au naturel, je faisais systématiquement un bain d'huile avant chaque shampoing, mais maintenant que mes cheveux sont en meilleure forme je me contente d'un bain d'huile seulement avant un shampoing sur deux. Pour me faciliter la vie j'utilise la base neutre huile de soin cheveux bio Aroma-Zone qui est un mélange de 8 huiles différentes (ricin, coco, amla, avocat, olive, brocoli, jojoba et moutarde), ce qui en fait un sacré cocktail plein de bonnes choses. J'applique l'huile pure (vous pouvez également y ajouter des actifs ou des huiles essentielles par exemple) sur mes longueurs et mes pointes et je laisse poser minimum 30 mn. La composition est 100% naturelle, l'application est facile et le rinçage également, mes cheveux sont souples et nourris.

► Huile de soin cheveux bio - Aroma-Zone | 7€90 les 250 ml, plus d'informations par ici


Concernant le lavage des cheveux, j'alterne entre deux shampoings : un shampoing solide artisanal de La Boutique du Koala et la base shampoing neutre bio Aroma-Zone. Le premier contient de la poudre d'amla pour fortifier, de l'huile de moutarde pour densifier, de la poudre de guimauve pour apaiser et de l'huile de coco pour nourrir. Il est facile à utiliser, je frotte le galet de shampoing directement sur mes cheveux, ça mousse correctement et je sens que mes cheveux sont bien propres. Le deuxième est une base neutre 100% naturelle (mélange de tensioactifs doux d'origine naturelle et d'actifs naturels) qui peut être utilisée pure ou agrémentée d'actifs pour en faire un shampoing personnalisé. J'utilise le produit pur, une noisette suffit, il n'irrite pas le cuir chevelu et laisse mes cheveux brillants.

► Shampoing solide artisanal - La Boutique du Koala | 12€, plus d'informations par ici
► Base shampoing neutre bio - Aroma-Zone | 4€90 les 250 ml, plus d'informations par ici


Soin après shampoing

Lorsque je ne fais pas de bain d'huile avant de laver mes cheveux j'utilise la base neutre masque capillaire Aroma-Zone en tant qu'après shampoing ou masque, suivant le temps que j'ai devant moi. Ce soin capillaire est à 99,4% d'origine naturelle et contient de l'hydrolat de romarin, des huiles végétales de jojoba et de ricin ou encore du beurre de karité. Je l'utilise pur (l'odeur n'est pas top je vous préviens) mais vous pouvez faire un soin sur mesure en ajoutant d'autres actifs. La texture est parfaite, c'est très crémeux et facile à appliquer sur les longueurs sans que ça ne coule. Il aide à démêler et discipliner mes cheveux, ils sont brillants et tout doux.

► Base masque capillaire bio - Aroma-Zone 5€50 les 200 ml, plus d'informations par ici


Démêlage et soin quotidien

Il y a quand même un petit inconvénient lors d'un passage au naturel pour les cheveux : le démêlage. Comme la fibre capillaire n'est plus gainée par les silicones, ils ont tendance à s'emmêler et l'étape brossage n'est pas une partie de plaisir. Pour remédier à ça j'ai opté pour une brosse à cheveux en bambou (celle-ci vient de la marque Avril) que j'associe à la lotion démêlante sans rinçage au vinaigre de framboise de la marque Centifolia. Cette lotion certifiée Ecocert se présente sous forme de flacon spray très pratique dans un emballage recyclable conçu et fabriqué en France. La composition est à 99,4% d'origine naturelle (dont 20,4% issus de l'agriculture biologique), elle est formulée avec du vinaigre de framboise et du jus d'aloe vera bio. Je pshitte simplement le produit sur cheveux secs comme humides, j'attends quelques minutes et je passe au démêlage. La matière est légère, mes cheveux sont faciles à coiffer, brillants mais sans être alourdi ou gras. Concernant l'odeur, ce n'est pas la plus agréable (on sent bien le vinaigre) mais elle s'estompe très vite. Cette lotion est vite devenue indispensable !

► Lotion démêlante sans rinçage - Centifolia 7€95 les 200 ml, plus d'informations par ici
► Brosse à cheveux en bambou - Avril 6€, plus d'informations par ici




Et vous, quelle est votre routine cheveux ? Plutôt conventionnelle ou plutôt au naturel ?




On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook.

vendredi 13 novembre 2020

26 commentaires :

City Guide : l'île de Madère en 5 jours - Partie 1


À la fin du mois d'octobre je suis partie à la découverte de Madère, un archipel de plusieurs îles autonome mais tout de même dépendant du Portugal, situé dans l'océan Atlantique à environ 1000 km de Lisbonne et 700 km des côtes marocaines. J'ai passé cinq jours à explorer l'île principale, Madère (même nom que l'archipel), qui fait à peine 57 km de long pour 22 km de large. Madère est surnommée l'île aux fleurs ou bien le joyau vert du Portugal et c'est, sincèrement, le plus beau voyage que j'ai pu faire jusqu'à maintenant. Entre nature, randonnées, paysages à couper le souffle, journées ensoleillées et climat tempéré, c'est une destination parfaite à n'importe quel moment de l'année. J'ai tellement de choses incroyables à vous montrer et à vous dire que l'article va être divisé en deux, et voici donc la première partie de mon City Guide pour découvrir l'île de Madère en 5 jours.


Questions techniques et budget

  • Quand partir : Le climat à Madère est subtropical, c'est à dire qu'il fait doux et beau quasiment toute l'année, les températures tournent autour de 25°C en été et 17°C en hiver, ce qui en fait la destination idéale à n'importe quel moment. Je suis partie du 23 au 28 octobre, j'ai eu un grand soleil tous les jours et le thermomètre n'est pas descendu en dessous des 20°C. 
  • Pour qui : Si vous avez envie de vacances pour vous reposer et passer du temps à bronzer sur la plage alors oubliez cette destination. Madère c'est surtout des randonnées et une multitude d'endroits à explorer, parfait pour les sportifs et les amoureux de la nature.
  • Moyen de transport sur place : Pour moi il est indispensable de louer une voiture sur place même si le réseau de bus couvre la majorité de l'île, cela vous permet d'être entièrement autonome, de faire votre propre planning  et ainsi de voir beaucoup plus de choses.
  • La langue : L'île de Madère est lusophone, mais pas d'inquiétude si vous ne parlez pas le portugais, la majorité des gens parlent très bien anglais et même parfois français.
  • Budget pour 5 jours : Au départ de Lisbonne 88€ aller retour avec EasyJet pour deux personnes, 200€ pour 5 nuits en Appart Hôtel (mon logement si ça vous intéresse) + 25€ de parking, 250€ pour la location de voiture à l'aéroport avec l'assurance tous risques, environ 200€ pour les extras (restaurants, courses, activités). Pour un séjour à deux on est sur 800€ tout compris, soit 400€ par personne.

Mon programme pour découvrir l'île de Madère en 5 jours

Jour 1 - Sud-Ouest de l'île

J'ai commencé mon séjour par une randonnée le long d'une levada (une levada c'est un canal d'irrigation, il y en a plus de 2000 km sur l'île avec tout un tas de randonnées à faire !), la Levada das 25 fontes (PR6). C'est une randonnée de 9 km (4,5 km aller et 4,5 km retour, ce n'est pas une boucle) qui dure environ 4h et qui est très bien balisée, comme toutes les randonnées sur l'île. Il faut partir du point de vue de Rabaçal où se trouve un parking pour laisser sa voiture et suivre ensuite les panneaux indiquant PR6 Levada das 25 fontes. C'est une randonnée considérée comme facile mais il y a quand même beaucoup d'escaliers (vous êtes prévenus), c'est la plus populaire de l'île donc je vous conseille de la démarrer assez tôt, vers 9h30 du matin. Vous allez pouvoir emprunter des chemins verdoyants et ombragés, admirer des petites rivières et cascades, et vous allez finir par tomber sur une superbe cascade de 15 mètres de haut.


J'ai continué ma journée en visitant Jardim do mar, un village entièrement piéton ! Vous pouvez donc déambuler à votre guise dans les petites rues fleuries et profiter de la vue sur les falaises avec le bruit des vagues, c'était un moment très agréable et reposant. J'ai ensuite été à Camara de Lobos, une petite ville de pêcheurs où l'on peut voir un petit port avec des barques colorées et se balader dans les ruelles ombragées.


Pour bien terminer ce premier jour je me suis rendue au Cabo Girão, une des falaises les plus hautes d'Europe qui culmine à plus de 580 mètres. Il y a un belvédère suspendu au dessus du vide avec une plateforme en verre transparente (attention si vous avez le vertige) et vous avez un super panorama sur l'océan et sur la côte.




Jour 2 - Nord-Ouest de l'île

Pour ce deuxième jour j'ai visité la côte Nord de l'île avec São Vicente, petite ville nichée au creux des falaises et sa surprenante chapelle construite dans un rocher, j'ai profité de la vue incroyable depuis le Miradouro do véu da noiva (le point de vue est au bord de la route, très facile d'accès) et j'ai marché sur les plages de sable noir de Seixal.


J'ai ensuite découvert le Posto Florestal Fanal, une forêt saisissante de beauté avec ses arbres multi-centenaires, ses fougères et son calme à plus de 1000 mètres d'altitude. L'endroit est tellement magnifique qu'il paraît irréel, on se croirait dans un conte et j'ai eu un véritable coup de coeur.


J'ai continué mon périple en m'arrêtant admirer les Ilheus da Ribeira da Janela, surprenants rochers situés à l'embouchure de la rivière. J'ai ensuite été à Porto Moniz, une ville pleine de charme et réputée pour ses piscines naturelles d'eau salée formées dans des récifs volcaniques. J'ai terminé ma journée à Achadas da Cruz où le seul moyen de descendre dans le village presque désert au bord de l'océan est de prendre un téléphérique.




Jour 3 - Funchal

Le troisième jour a été dédié à la visite de la plus grande ville de l'île : Funchal. Je n'ai pas spécialement adoré cette partie du séjour mais j'ai tout de même découvert le centre ville et sa cathédrale blanche Sé de Funchal, la marina (et le fameux musée CR7) ainsi que le mercado dos lavradores, qui est un marché couvert, et ses délicieux fruits exotiques !


Sur les hauteurs de Funchal se trouve le jardin tropical de Monte Palace, un immense jardin qui fait parti des plus beaux du monde. L'entrée coûte une dizaine d'euros et il faut compter au moins 2h de visite durant lesquelles vous allez pouvoir découvrir des plantes des quatre coins du monde, des oeuvres d'art, des azulejos (la mosaïque portugaise) ou encore un lac et différentes fontaines. Vous allez également avoir une vue imprenable sur toute la baie de Funchal.


Je pense que l'on va s'arrêter là pour cette première partie du City Guide sur l'île de Madère car je vous ai  déjà donné énormément d'informations sur mon voyage et ça risque d'être beaucoup trop long à lire pour vous. On se retrouve rapidement pour la suite de l'article sur les jours 4 et 5 de mon séjour et mes bonnes adresses sur l'île !




Et vous, vous connaissez Madère ? Vous avez envie d'y partir à l'aventure ?




On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook.

vendredi 6 novembre 2020

37 commentaires :

10 gestes zéro déchet faciles à adopter


On entend régulièrement parler du terme "zéro déchet" depuis quelques temps maintenant, c'est une démarche qui consiste à réduire sa production de déchets et avoir un mode de vie plus minimaliste. Il est nécessaire de réduire notre production de déchets pour le bien-être de notre planète car en effet, beaucoup de déchets ne sont pas recyclables et ne disparaitront jamais, ils se retrouvent dans la nature avec des conséquences désastreuses pour notre santé, l'environnement et les animaux. Fini le jetable, on privilegie le réutilisable et on adopte une consommation raisonnée, mais on fait ce que l'on peut à son échelle et la culpabilité n'a pas sa place ici, on va à son rythme. Je vous partage aujourd'hui 10 gestes zéro déchet faciles à adopter au quotidien pour débuter une transition tout en douceur.



1. Passer aux cotons lavables

C'est l'un des premiers gestes zéro déchet que j'ai adopté, j'ai troqué les cotons démaquillants jetables qui produisent énormément de déchets contre des cotons lavables et réutilisables. On en trouve partout et à petits prix. C'est agréable à utiliser, efficace, et une fois sale il suffit de les passer à la machine à laver avec le reste de vos vêtements.


2. Privilégier les cosmétiques solides

Si l'on compte les flacons stockés sur le bord de la baignoire, entre shampoing, après shampoing, gel douche, nettoyant visage... Cela fait beaucoup de contenants en plastique qui peuvent facilement être remplacés par des cosmétiques solides. C'est meilleur pour la planète, meilleur pour la peau et il y a beaucoup de choix pour trouver votre bonheur.




3. Choisir une brosse à cheveux en matière écologique

Fini les brosses à cheveux en plastique qui sont de très mauvaise qualité et qui ne durent pas dans le temps ! On sélectionne plutôt une brosse à cheveux écologique et durable, en matière naturelle comme le bambou par exemple. Cela fera du bien à la planète et vos cheveux vous diront merci car ils seront moins électriques et plus brillants.


4. Utiliser un sac en tissu pour faire ses courses

Plutôt que d'acheter un sac (ou une poche comme on dit chez moi) en plastique pour aller faire ses courses, il est très facile de le remplacer par un sac écologique comme un tote bag en tissu. Une fois plié il ne prend pas du tout de place et vous pouvez toujours l'avoir dans votre sac à main, prêt à être dégainé lors des jours de courses.




5. Remplacer le dentifrice conventionnel

On a l'habitude d'utiliser des tubes de dentifrices achetés en grande surface mais il existe des dentifrices écologiques solides et rechargeables pour remplacer ce produit d'hygiène indispensable. Dans cet article je vous parle des dentifrices solides de la marque Pachamamaï qui sont meilleurs pour l'environnement et pour votre corps.


6. Bonjour la brosse à dents en bambou

Terminé les brosses à dents en plastique, elles sont non recyclables et produisent des déchets polluants, on se tourne vers une brosse à dents écologique en matière éthique et responsable. J'apprécie énormément les brosses à dents en bambou pour leur légèreté, leur solidité, et pour leur prix similaire aux brosses à dents conventionnelles. 




7. Se débarrasser définitivement des cotons-tiges

On oublie les cotons-tiges jetables qui sont un fléau pour la production de déchets et on les remplace par un outil pour nettoyer les oreilles lavable et réutilisable. J'utilise un oriculi (cure-oreille en bambou) depuis des années mais il existe également des cotons-tiges réutilisables en matières écologiques qu'il vous suffit de passer sous l'eau après utilisation.


8. Utiliser une gourde en inox ou en verre

Il est très important de boire beaucoup d'eau au quotidien, alors pourquoi ne pas remplacer les bouteilles en plastique qui produisent beaucoup de déchets par une jolie gourde en inox ou en verre ? Vous pouvez l'emporter partout avec vous et la remplir avec de l'eau, du thé ou une autre boisson qui vous fait plaisir, sans générer de déchets.




9. Préparer sa lunch box à emporter 

Lorsque l'on déjeune au bureau on a tendance à craquer sur des plats industriels (et suremballés) des commerces aux alentours. Préparer sa lunch box à emporter (en doublant les quantités de votre repas de la veille par exemple) permet d'éviter la production de déchets inutiles mais permet également de mieux manger et de faire des économies.


10. Choisir des protections hygiéniques réutilisables

En plus d'avoir une composition nocive, les protections hygiéniques jetables sont une catastrophe pour la production de déchets. Pour protéger votre santé et la planète, il existe des protections hygiéniques réutilisables comme la coupe menstruelle, les serviettes lavables ou les culottes de règles, dont je vous parle dans cet article.





Et vous, vous avez des astuces zéro déchet du quotidien à partager ?





On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook.