lundi 26 septembre 2022

27 commentaires :

Mon premier mois en PVT Nouvelle-Zélande


Si vous avez loupé l'information, je suis en Nouvelle-Zélande depuis la fin du mois d'août. Je suis partie à l'aventure à l'autre bout du monde avec un sac sur le dos et sans billet retour. Ce départ était prévu pour avril 2020, mais a été décalé à cause de la pandémie. Après presque deux jours de voyage je suis arrivée au pays des kiwis. Dans cet article je réponds à vos questions posées sur instagram (@blondiejulieblog où je partage mon voyage au quotidien) et je vous raconte mon premier mois en PVT Nouvelle-Zélande.


Le départ

Un voyage prévu depuis longtemps avec un vol de départ pour le 26 avril 2020. Vous savez tous la malheureuse raison de ce report. Le pays a fermé ses frontières durant deux longues années, nous étions donc dans l'impossibilité de partir. Dès la réouverture annoncée, mon compagnon et moi avons décidé de réserver nos billets d'avion : le départ pour le bout du monde sera le 26 août 2022. Le visa que nous avons est un PVT Nouvelle-Zélande (permis vacances travail), il est valable 12 mois et nous donne la possibilité de travailler et de voyager. 


Bien entendu, vu la distance à parcourir, il n'y a pas de vol direct pour la Nouvelle-Zélande. Nous avions trois vols en tout pour un total de 32h de voyage (23h en vol et 9h en escale). J'ai choisi de partir de l'aéroport de Toulouse afin que ma famille puisse nous accompagner jusqu'au dernier moment. Voici nos différentes étapes :
  • Toulouse - Munich : 1h40 de vol et 3h d'escale
  • Munich - Singapour : 12h de vol et 6h d'escale
  • Singapour - Auckland : 9h30 de vol

Concernant les bagages, j'ai volontairement fait le choix de partir le plus léger possible. Un sac à dos en soute de 13kg et un sac cabine de 7kg. C'est tout. Il a fallu soigneusement sélectionner les affaires à emporter. Des vêtements pratiques qui ne prennent pas trop de place et des cosmétiques multiusages. Si ça vous intéresse je peux faire un article plus détaillé sur le contenu de mes bagages.


Premières démarches et décalage horaire


En arrivant en Nouvelle-Zélande, j'avais réservé un hôtel pour une semaine. Le temps de faire les démarches administratives et surtout, de trouver un véhicule à acheter. Ouverture d'un compte bancaire, obtention d'un numéro fiscal, achat d'une carte sim néo-zélandaise... Un passage pas rigolo mais obligatoire quand on s'installe dans un nouveau pays pour quelques temps. C'était également l'occasion de découvrir Auckland, la plus grande ville du pays. 

Le pays des kiwis se situe sur l'hémisphère sud et les saisons sont donc inversées, je suis arrivée à la fin du mois d'août et donc en hiver. Côté décalage horaire, il y a 10h de plus que le fuseau horaire de Paris (et 12h au moment de votre passage à l'heure d'hiver). Pas évident de se caler sur les horaires mais après 3 jours de galère la mission était réussie. Le point positif d'avoir été réveillée vers 4h du matin les premiers jours : voir d'incroyables levers de soleil.


Achat du van


L'objectif de notre départ au bout du monde était d'acheter un van afin de faire un long road trip. Après plusieurs jours de recherches intensives, nous avons finalement trouvé notre maison sur roues. Comme les frontières viennent à peine de rouvrir, les prix des véhicules autonomes flambent ! Plutôt qu'acheter un grand van et ruiner nos économies, nous avons décidé d'acheter un monospace. Nous sommes donc les heureux propriétaires d'un Nissan Elgrand aménagé.


Je n'ai pas encore fait de visite détaillée de notre véhicule sur instagram, mais c'est en préparation. Notre bébé contient tout le nécessaire pour vivre dedans et parcourir le pays. Des rangements, un lit douillet ainsi qu'une cuisine petite mais pratique. Déjà 3 semaines de van life où nous avons parcouru près de 4000 km. Après un petit temps d'adaptation, on a vraiment pris nos marques, autant avec notre nouvelle maison sur roues qu'avec ce mode de vie nomade.


Le début du road trip

Je n'ai pas de mots assez forts pour exprimer la gratitude que je ressens depuis que nous avons commencé à explorer la Nouvelle-Zélande. Chaque jour c'est la découverte de paysages encore plus incroyables que les précédents. Des cascades par dizaines, des plages paradisiaques, des forêts sacrées avec des arbres millénaires, des randonnées avec des vues à couper le souffle... La nature est belle et puissante, et je m'en rends désormais compte quotidiennement.

Voici des photos prises ces dernières semaines pour que vous puissiez vous rendre compte de la beauté du pays :


Vos questions posées sur instagram

  • Avez-vous réussi à adopter une routine en van ? Honnêtement, les premiers jours n'ont pas été évidents notamment à cause de la météo capricieuse et surtout du froid. Les matins/soirs ils faisaient 4°C, pas évident de préparer les repas à l'extérieur. Maintenant on gère plutôt pas mal. On se couche peu de temps après le soleil et on se lève donc assez tôt. Une journée type en van : réveil entre 6h et 7h puis préparation d'un thé/café grâce à notre super réchaud à gaz. Un bon petit-déjeuner pour faire le plein d'énergie (souvent du porridge ou du muesli) suivi d'une douche s'il y en a une ou d'une toilette de chat. Départ pour les aventures du jour. Le midi on mange souvent sur le pouce en faisant des wraps. En fin d'après-midi on vérifie les campings autour de nous (gratuit ou payant, ça dépend) et on va s'y installer pour dormir. On se prépare un repas chaud (souvent à la frontale car il fait nuit), vaisselle et au lit !
  • Est-ce vraiment si simple de poser son van pour une nuit sans payer de camping ? Alors, ça dépend vraiment des régions de la Nouvelle-Zélande. Parfois il y a une dizaine de free camp aux alentours, parfois il n'y en a pas un seul. Certains sont aussi pris d'assault dès le début d'après-midi, et même en arrivant vers 17h c'est complet. Donc je trouve que ce n'est pas vraiment si simple au final. 
  • Comment sont les néo-zélandais face à l'accueil des étrangers ? A ce jour nous n'avons eu aucune mauvaise expérience. Les néo-zélandais sont très ouverts, et toujours prêts à aider. Ils viennent même spontanément vers nous pour discuter. C'est super agréable de pouvoir échanger avec des locaux.
  • Lieux coups de coeur ? Pas facile de répondre à cette question tellement on voit des paysages incroyables. Pour l'instant nous avons seulement découvert la partie haute de l'île du Nord. Je dirai donc : la vue sur Auckland depuis le Mont Eden au lever du soleil, Waipoua Forest avec Tane Mahuta, Pokohino Beach et la randonnée jusqu'à Wairere Falls.
  • Faut-il un permis particulier pour conduire ? Avant le départ nous avons fait une demande de permis international. C'est gratuit et on le reçoit en quelques mois, il faut donc s'y prendre à l'avance. Sinon il est aussi possible de faire traduire son permis français en arrivant en Nouvelle-Zélande, avec un traducteur agréé. Ces deux méthodes sont valables pour les séjours d'un an maximum. Il faut, bien sûr, toujours avoir son permis original avec soi en cas de contrôle. 



Et vous, vous avez envie de découvrir la Nouvelle-Zélande ? Et la van life ?



On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook.

lundi 12 septembre 2022

24 commentaires :

5 astuces faciles pour mieux dormir


En ce mois de rentrée, il est important d'avoir un sommeil réparateur. La période estivale est terminée et il faut désormais être en forme pour gérer le tourbillon du quotidien. Et puis soyons honnête, le sommeil est vraiment la base d'une vie équilibrée. Il n'est pas toujours évident de bien dormir mais il est possible de mettre en place des conseils simples et efficaces. Voici 5 astuces faciles pour mieux dormir qui fonctionnent sur moi, et pourquoi pas sur vous.


5 astuces faciles pour mieux dormir


1. Mettre en place une routine/un rituel de coucher

Vous pouvez par exemple mettre en place une heure pour décompresser avant le coucher. Séance de yoga, lecture, écoute de podcast, écriture dans un journal, exercices de respiration, soins de beauté... Il est important de relâcher les tensions de la journée en prenant du temps pour soi. Cela permet à l'esprit et au corps de vraiment se relaxer.


2. Ne pas rater le train du sommeil

Le sommeil est organisé en cycles d'environ 1h30, comparable à un train avec des wagons. Si on rate le train, alors il faudra attendre le suivant. Et on est d'accord que c'est plutôt insupportable de passer de longs instants au lit sans réussir à trouver le sommeil. Dès les premiers signes d'endormissements (bâillements, yeux qui picotent, frissons...) il est donc temps d'aller se coucher. 


3. Utiliser des produits naturels qui favorisent l'endormissement

Parfois on a besoin d'un petit coup de pouce pour s'endormir. J'utilise régulièrement des produits naturels à base d'huiles essentielles. Brume à vaporiser sur l'oreiller, roll-on ou baume aux huiles essentielles, huile de massage, spray diffuseur... Il en existe une multitude pour vous aider à bien dormir. Mes préférés sont la brume d'oreiller Benu Blanc et le baume de sommeil Badger.


4. Eviter certaines boissons en fin de journée

Cette astuce va peut-être en décevoir certains, mais en fin de journée il vaut mieux éviter les boissons comme le café ou le thé (également les sodas et les boissons énergisantes). Il est prouvé que la caféine et la théine rallongent le temps d'endormissement et perturbent le temps de sommeil. Désormais la tisane ou les infusions sont vos meilleures amies si vous avez envie d'une boisson chaude le soir.


5. S'endormir avec une méditation ou de la musique douce

Faire une séance de méditation/écouter une playlist de musiques douces en étant confortablement installé dans son lit favorise grandement l'endormissement. Personnellement, je me sers de la box de méditation nomade Morphée dont je vous ai déjà parlé. Vous pouvez également utiliser l'une des nombreuses applications disponibles (Petit Bambou, Namatata, Sleepy, Calm...). C'est une étape incontournable pour moi avant de rejoindre le pays des rêves.



Et vous, vous avez un sommeil réparateur ? Des astuces à partager ?



On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook.