vendredi 24 avril 2020

28 commentaires :

Les dentifrices solides de Pachamamaï





Toujours dans ma démarche d'adopter une beauté plus éthique et responsable, je me suis décidée à modifier mes habitudes en remplaçant un produit d'hygiène quotidienne indispensable : le dentifrice. Dans la continuité de ma découverte des cosmétiques solides, mon choix s'est porté vers la marque française Pachamamaï qui propose des dentifrices écologiques solides et rechargeables. Après plusieurs mois d'utilisation, je vous livre mon bilan.




Focus sur Pachamamaï


Pachamamaï tient son nom, en quechua, de la déesse Terre nourricière et rappelle ainsi la générosité de la nature. La marque existe depuis six ans, fondée par Ludvina Sanchez qui a voulu mettre en avant sa double culture franco-péruvienne. Pachamamaï défend des valeurs bien précises : l'innovation et l'équité, le respect des hommes et de leur milieu, et la mise en valeur des savoir-faire locaux et de l'environnement. La production de déchets est limitée et les emballages recyclables privilégiés, les produits sont certifiés vegan et possèdent la mention slow cosmétique.


Pachamamaï est une marque engagée auprès de l'environnement mais également auprès des producteurs. Plusieurs ingrédients proviennent directement des producteurs engagés dans une exploitation durable et en faveur de la biodiversité. Cela permet de connaître l'origine exacte des matières premières, mais aussi d'encourager les communautés productrices, en leur permettant une meilleure autonomisation et une amélioration de leurs conditions de vie.


La marque française est présente dans 15 pays et propose une cinquantaine de produits, du démaquillant solide aux shampoings en passant par les savons à froid, les déodorants, les pains de rasage ou encore les dentifrices, soins visage et brosses à dents ou les produits d'hygiène féminine. Tous les produits sont respectueux du corps et de la planète, formulés avec des compositions douces et fabriqués en France de manière artisanale.




Les dentifrices solides made in France


Le packaging


Chaque dentifrice se présente dans une petite boite en métal (que je trouve trop mignonne) avec la référence du produit sur le couvercle. Le principe de ces dentifrices solides c'est qu'ils sont rechargeables : une fois que votre petite boite est vide, il faut simplement racheter le petit galet de produit et la remplir à nouveau. Je trouve le packaging très pratique, c'est petit et léger donc ça me prend pas de place du tout, c'est donc facile à transporter sans risque de casse.







La composition


► Black is black

Le dentifrice solide Black is black a quatre ingrédients phares : le charbon végétal pour son pouvoir détoxifiant et sa capacité d'absorption des toxines à la surface de nos dents, le xylitol (issu du bouleau) connu pour ses propriétés protectrices, purifiantes et hydratantes, et les huiles essentielles de menthe nanah et citron vert pour donner une saveur agréable et subtile au produit.

La liste complète des ingrédients :
"XYLITOL ; SODIUM COCOYL ISETHIONATE ; COCOS NUCIFERA OIL ; CALCIUM CARBONATE ; CI 77268:1 ; GLYCERIN ; MENTHA SPICATA ; HERB OIL ; AQUA ; COCONUT ACID ; CITRUS AURANTIFOLIA OIL ; SODIUM LAUROYL LACTYLATE ; SODIUM ISETHIONATE ; SODIUM CITRATE ; LIMONENE ; CITRAL."


► Crystal

Le dentifrice solide Crystal a cinq ingrédients phares : le carbonate de calcium pour lutter contre la plaque dentaire sans attaquer l'émail, le xylitol (issu du bouleau) connu pour ses propriétés protectrices, purifiantes et hydratantes, l'huile de coco qui purifie et est efficace dans la prévention des caries, et les huiles essentielles de menthe poivrée et menthe des champs pour donner un goût frais au produit.

La liste complète des ingrédients :
"XYLITOL ; KAOLIN ; SODIUM COCOYL ISETHIONATE ; COCOS NUCIFERA OIL ; ILLITE ; CALCIUM CARBONATE ; MENTHA PIPERITA OIL ; AQUA ; GLYCERIN ; COCONUT ACID ; MENTHA ARVENSIS LEAF OIL ; SODIUM LAUROYL LACTYLATE ; SOIDUM ISETHIONATE ; SODIUM CITRATE ; LIMONENE ; LINALOOL."




Mise en situation


Les consignes d'utilisation de la marque en quatre étapes :

  • On frotte la brosse à dents sèche en 3 ou 4 allers-retours sur le galet de dentifrice
  • On humidifie la brosse à dents sous un filet d'eau
  • On se brosse les dents
  • Et on se rince la bouche !



► Black to black

Ce que j'ai préféré dans la version Black to black du dentifrice solide Pachamamaï c'est la sensation de fraîcheur immédiate que procure le produit dès les premiers mouvements de la brosse sur les dents. J'ai remarqué que mes dents étaient plus blanches et plus éclatantes après plusieurs jours d'utilisation. Seul petit point embêtant, le dentifrice a tendance à tâcher le lavabo (mais un coup d'éponge et le problème est résolu). 


► Crystal

Ce que j'ai préféré dans la version Crystal du dentifrice solide Pachamamaï c'est son goût de menthe  assez subtil mais hyper agréable en bouche. Le produit n'est pas du tout agressif, il lave mes dents en douceur sans agresser mes gencives (qui saignent assez régulièrement) et les rend lisses tout en moussant très peu. Je le trouve également très efficace sur le tarte et mon haleine reste bien mentholée après le lavage.








La marque annonce une durée de vie du produit de trois mois environ en comptant deux brossages par jour, et je ne peux qu'approuver. J'ai gardé chacun des dentifrices quasiment quatre mois en les utilisant deux fois par jour, le prix est donc bien bien rentabilisé. La seule chose qui a été un peu compliquée pour moi au départ c'est de réussir à doser le produit. Côté efficacité, je valide complètement : dents lisses et propres, sensation de fraîcheur immédiate et goût subtil (attention cependant, je pense que le peu de mousse peut être dérangeant pour certaines personnes). Le format est hyper pratique, le rapport qualité prix excellent, la composition irréprochable et les dentifrices sont certifiés vegan, cruelty-free et portent la mention Slow Cosmétique. Je n'ai donc rien de négatif à vous dire concernant ces dentifrices solides et je vous les conseille vivement si vous avez envie de vous lancer dans le zéro déchet.




► Dentifrice solide Black is black - Pachamamaï 12€ avec la boîte ou 9€90 la recharge, plus d'informations par ici
► Dentifrice solide Crystal - Pachamamaï |  12€ avec la boîte ou 9€90 la recharge, plus d'informations par ici




Et vous, vous avez déjà testé les dentifrices solides ? Une autre marque à conseiller ?






On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook.

jeudi 16 avril 2020

28 commentaires :

18 mois d'expatriation : le bilan



Dix-huit mois. Dix-huit mois aujourd'hui que j'ai embarqué dans cet avion et que j'ai posé mes valises au Portugal. Dix-huit mois que j'ai quitté mes proches, mon sud-ouest natal et mes repères et que je suis partie seule pour démarrer une nouvelle vie à Lisbonne. C'est assez surprenant, mais je trouve que cette année et demi est passée à une vitesse folle et très lentement à la fois. Je vous faisais part de mon ressenti au bout de 3 mois d'aventure lisboète (article que vous pouvez lire ici) et c'est désormais le moment de faire un nouveau bilan sur mon expatriation.




La découverte


Je suis arrivée dans la capitale portugaise le 16 octobre 2018, avec une tonne de valises (la moitié de mes affaires est repartie en France, avec le recul j'avais vraiment embarqué TROP de choses avec moi), et super motivée par cette nouvelle aventure. Bien que les premières semaines furent compliquées à cause d'un logement insalubre à deux heures de transports de mon lieu de travail, une fois ce problème résolu j'ai pu profiter à fond de Lisbonne. Les premiers mois de mon aventure ont été tout simplement incroyables, entre les nouvelles rencontres, toutes les découvertes ici et aux alentours, le plaisir de faire visiter la ville à mes proches de passage, pouvoir aller à la plage tous les week-ends, profiter des nombreux jours ensoleillés... La vie est vraiment douce ici. J'ai réussi à trouver le parfait équilibre entre vie professionnelle et vie privée, mon quotidien s'est organisé naturellement et j'ai pu m'épanouir. J'ai également pu gagner en maturité, j'ai pris confiance en moi et je me sens maintenant capable de réaliser tout un tas de choses.








Doutes et hésitations


Cependant, à la fin de ma première année ici j'ai commencé à ressentir une sorte de lassitude et j'ai été envahie par le doute. Et si le Portugal n'était pas un pays fait pour moi sur le long terme ? Et si cette routine ne me convenait plus ? Et si j'avais fait le mauvais choix ? Et si, et si, et si... J'ai vraiment eu un coup de mou et un passage à vide, surtout cet hiver (j'ai également eu quelques problèmes médicaux et le système de santé ici est bien moins performant), au point de me demander si ma place était vraiment ici. Le Portugal est un pays que j'aime vraiment fort (mon papa est né dans le nord du pays, ce sont mes origines et j'en suis fière) mais il ne faut pas oublier que c'est un pays pauvre et la misère saute vraiment aux yeux quotidiennement. Être de passage en vacances et y vivre sont deux choses totalement différentes. En plus de ça mon boulot a commencé à me peser, mon quotidien aussi (bien que je rentre régulièrement en France, tous les deux mois environ), je pense que je m'ennuyais et que je commençais à tourner en rond. 








Et ensuite ?


Pour être honnête avec vous, je devais quitter Lisbonne début avril afin de m'envoler pour une nouvelle expatriation, à l'autre bout du monde cette fois. J'ai en effet obtenu un visa de 12 mois pour travailler en Nouvelle-Zélande. Tout était planifié, ma démission était posée, j'avais mon billet d'avion en poche et le logement à l'arrivée, mes proches étaient au courant... Il fallait simplement que je boucle mes valises. Malheureusement, avec le contexte actuel j'ai du renoncer (ça me brise le cœur mais c'était le meilleur choix à faire) à cette immense projet... Mais plutôt que de m'apitoyer sur mon sort j'ai fait en sorte d'y voir le positif et de prendre un nouveau départ ici, à Lisbonne. J'ai démarré un nouvel emploi il y a quelques jours, je me suis fixée de nouveaux objectifs et j'ai décidé d'organiser différemment mon quotidien. Je me sens motivée à nouveau et j'ai envie de redécouvrir ma ville d'adoption, alors affaire à suivre !





Et vous, un expatriation à raconter ? Des envies d'ailleurs ?





On peut également suivre mes aventures au quotidien sur mon compte instagram et mon compte twitter, mais aussi sur ma page facebook et sur ma page hellocoton.